Wanna blog? Start your own hockey blog with My HockeyBuzz. Register for free today!
 

Has Anyone Seen the Montreal Canadiens?

April 17, 2021, 8:21 PM ET [171 Comments]
Karine Hains
Montreal Canadiens Blogger • RSSArchiveCONTACT
Follow me on Twitter by clicking the following link for all Habs updates!

In his post game comments, Dominique Ducharme looked like a deer in the headlights. He had no answer as to why his team wasn’t ready, why none of his player can fill the void left by Brendan Gallagher’s injury and was frustrated when he was once again asked if he was thinking about making line-up changes. This 4-0 defeat to the last team in the division seems to have hit Ducharme like a Mike Tyson punch in the 80s’.




It’s hard to explain what happened on the ice this afternoon, the Sens can’t get into the playoffs this season, they shouldn’t have been the most motivated team at the Bell Centre. Since the start of the season, Ottawa has 6 wins on the road and 3 of them were gained in Montreal. Today they only needed 15 shots to get 4 goals (one empty net), which gives Price a whooping .786 save percentage in his return to play. Meanwhile, the Canadiens are in a playoff spot, hold their destiny in their own hands and look like they couldn’t care less whether they get to keep playing hockey in the second half of May.



Marc Bergevin has said it time and time again, he believes in his leadership group, where is it then? Gallagher is not on the ice because of an injury, but what are Weber’s, Price’s, Byron’s and co.’s excuse? In the first intermission, Philip Danault was interviewed by Marc Denis and said something along the lines of: it was a 2nd game in 24 hours for us, it was to be expected that we’d come out like that. How is that an acceptable answer from one of this team’s veteran player? When they took off the “No Excuses” sign in the locker room a couple of years back; did they replace it with a French one that reads “Nos Excuses” (Our Excuses)?

Ducharme keeps saying that he cannot make changes to his line-up with his hands tied by the salary cap, but what he can do though his fix the special unit combinations. When he arrived with Burrows in tow, the power play came back to life, but now, it has 2 goals in 31 opportunities in the last 11 games. What happened? Well, for the last 8 games, Staal has been on the power play for one and Jonathan Drouin has done yet another disappearing act and yet, they are both still on the man-advantage. Enough! Time to put players who deserves to be there on the ice.

Furthermore, without recalling anyone from Laval, it’s possible to give older players a rest by using the taxi squad guys, especially in back-to-back situations. Surely Jake Evans had more energy today than Eric Stall did! On the blue line, there are less alternatives…for now. Come next week Jon Merrill and Erik Gustafsson will be options to give an overplayed Weber a much-needed rest (more on that in tomorrow’s blog). In the last year, Weber played his best hockey in the bubble, when he was rested, surely Ducharme doesn’t want him to enter the playoffs looking like the shell of himself that he has become?

Ducharme said in his presser that he’s already used 3 of his post trade deadline recalls and that he needed to be careful with using the last one, but come on, what is there to lose? They have more than enough players on the roster to work with. By sending Michael McNiven back down to Laval today, Bergevin created some room under the cap and if he were to send Xavier Ouellet back down as well, there would be room to bring a bit of a spark to the line-up, Caufield anyone? With Gustafsson and Merrill only a couple of days away from joining, that’s not really a risk is it?

The Habs should make the playoffs this season, but once again, they’ll enter by the back door, by default and luck because the North division was weak. Even if they do make it though, they won’t last long if they don’t sort themselves out and if the elite goaltending that has defined this franchise over the years doesn’t reappear…



Lors de sa disponibilité médiatique d’après match, Dominique Ducharme avait des allures de chevreuil devant les phares d’une voiture fonçant sur lui à vive allure. L’entraîneur recrue n’avait pas de réponse pouvant expliquer pourquoi son équipe n’était pas prête, pourquoi aucun de ses joueurs ne peut remplir le trou béant laissé par l’absence de Brendan Gallagher et il a semblé frustré quand il s’est fait demander, une fois de plus, s’il songeait à faire des changements à son alignement. Cette défaite de 4-0 aux mains de la pire équipe de la division semble l’avoir frappé comme un coup de poing de Mike Tyson pendant les années 80.



C’est difficile d’expliquer ce qui s’est passé sur la patinoire cet après-midi, les Sénateurs ne peuvent pas se qualifier pour les séries, ils ne devraient donc pas avoir été l’équipe la plus motivée sur la glace du Centre Bell. Depuis le début de la campagne, Ottawa a 6 victoires sur la route, du lot, 3 ont été acquise à Montréal. Aujourd’hui, ils n’ont eu besoin que de 15 lancers pour marquer 4 buts (1 dans un filet désert) ce qui donne à Carey Price un reversant pourcentage d’efficacité de .786 lors de son retour au jeu. Pendant ce temps, le CH est en position de faire les séries et est maître de sa propre destinée mais semble se foutre éperdument de savoir s’il pourra encore jouer au hockey dans la deuxième moitié du mois de mai.



Marc Bergevin l’a répété on ne sait plus combine de fois; il a confiance en son groupe de leaders, ou est-il alors? Brendan Gallagher n’est pas sur la glace en raison d’une blessure, mais quelles sont donc les excuses des Weber, Price, Byron et compagnie? Pendant la première intermission de la rencontre, Philip Danault a été interviewé par Marc Denis et il a dit (je paraphrase): « c’était un deuxième match en 24 heures pour nous, c’était à prévoir qu’on sortirait comme ça. » Comment est-ce que cela peut être une réponse acceptable de la part d’un vétéran? Quand ils ont retiré la mention « No Excuses » (Pas d’excuses) du vestiaire, est-ce qu’ils l’ont remplacé par une version française disant : « Nos Excuses »?

Ducharme ne cesse de dire que le peu d’espace sur la masse salariale l’empêche de faire des modifications à son alignement, mais cela ne l’empêche pas de changer les unités spéciales. Quand il est arrivé en poste avec Burrows en remorque, l’avantage numérique est sorti de sa torpeur, mais maintenant, elle n’a fait mouche que 2 fois en 31 opportunités dans les 11 derniers matchs. Que s’est-il passé? Eh bien, pour les 8 derniers matchs, Eric Staal s’est retrouvé sur le jeu de puissance et Jonathan Drouin semble avoir décidé de disparaitre et pourtant, ils font toujours parti des quintettes déployés en supériorité. Ça suffit! Il est temps de mettre sur la glace les joueurs qui méritent d’y être.

De plus, sans rappeler quelqu’un de Laval, il est possible de donner du repos aux joueurs plus âgé en utilisant les joueurs de l’escouade de réserve, surtout en situation de 2 matchs en 2 jours. Ne me dites pas que Jake Evans n’aurait pas eu plus d’énergie qu’Eric Staal aujourd’hui. À la ligne bleue, il y a moins d’alternatives…pour l’instant. La semaine prochaine, Jon Merrill et Erik Gustafsson seront disponibles et pourront être des options en remplacement de Shea Weber qui est vraiment surutilisé (plus là-dessus dans le blogue de demain). Dans la dernière année, Weber a joué son meilleur hockey dans la bulle, quand il était bien repose, Ducharme ne veut certainement pas le voir arriver en série comme l’ombre de lui-même qu’il est présentement.

Ducharme a également dit dans son point de presse qu’il a déjà utilisé 3 de ses 4 rappels d’après date limite des transactions et qu’il doit être prudent pour utiliser le dernier, mais voyons, qu’est-ce qu’il a à perdre? Ils ont plus de joueurs qu’il n’en faut sur la formation pour pouvoir boucher les trous au besoin. En renvoyant Michael McNiven à Laval aujourd’hui, Marc Bergevin a créé de l’espace sous le plafond salarial et s’il y renvoyait Xavier Ouellet, il y aurait de la place pour insérer une étincelle dans la formation, quelqu’un a dit Caufield? Avec Gustaffson et Merrill qui seront disponibles dans quelques jours, ce n’est pas vraiment un gros risque non?

Les Habs devraient faire les séries cette saison, mais ce ne sera pas au mérite, ce sera par la porte de derrière et par chance, parce que la division Nord est faible. Mais même s’ils y participant, ils n’y feront pas long feu s’ils ne se redressent pas et si le jeu de leur gardien ne revient pas au niveau élite qui a défini cette franchise pendant des années…

Join the Discussion: » 171 Comments » Post New Comment
More from Karine Hains
» Unrealistic Goal or Growth? And an Update on Weber
» That’s a Wrap on the Season!
» Harder than it Had to Be
» Enough Already!
» Patience