Wanna blog? Start your own hockey blog with My HockeyBuzz. Register for free today!
 

Never a Dull Moment

May 17, 2022, 7:52 PM ET [233 Comments]
Karine Hains
Montreal Canadiens Blogger • RSSArchiveCONTACT
Follow me @KarineHains for all updates about the Montreal Canadiens and women's hockey

Now that both the Boston Bruins and the Pittsburgh Penguins have been eliminated from the playoffs, all eyes are on pending unrestricted free agents Patrice Bergeron and Kristopher Letang. What’s that got to do with the Habs you say? Well both players used to be represented by now Montreal Canadiens GM Kent Hughes and the media would have you believe that the Tricolore will ink them both this summer.

Let’s be serious though, even though the Canadiens are getting the first pick at the upcoming draft, they won’t go from dead last in the standing to legitimate contender or even to playoffs part taker (the way I see it anyways). Why on earth would Letang or Bergeron want to come to Montreal in those circumstances? Thankfully, Patrice Bergeron was quick to shut down the idea when he said that he doesn’t know if he’ll keep on playing, but if he does, he doesn’t see himself playing anywhere but Boston. I respect that. The man as always been and will always be a Boston Bruin.

As for Letang, word out of Pittsburgh is that the Penguins offered both Malkin and Letang 3-year deals worth 15 million and that both turned the offer down. You can’t blame them for wanting to make the most of their last pay day opportunity to be honest. If that’s true and Letang is looking for a big pay day, it would make zero sense for the Canadiens to get in line for his services. The Habs will not be contenders, there is no point in shelling out big bucks for an experienced defenseman. After all, both David Savard and Joel Edmundson have got plenty of NHL mileage and can serve as big brothers for the inexperienced blueliners that will be patrolling the Sainte-Flanelle’s blue line next season.

Furthermore, both the fans and media have got to get over the idea that every single Quebecer wants to “come home”. Daniel Brière used the Canadiens as leverage to get big money deals before “coming home” when he was pretty much running out of gas. George Laraque signed when his career was all but done, Mathieu Perreault and Cedric Paquette hardly had any impact this season, do I really need to go on? Add to that the fact that Philip Danault explained at length how easier it is to play in LA in his end of season postmortem and it seems clear to me that home isn’t heaven for NHL players.

At the risk of repeating myself, the Canadiens will not be contenders next year. Their aim right now is to shed salary. Even though Hughes said that if he does manage to send Petry and his $6.5 M cap hit elsewhere, he’ll try to have an experience blue liner to replace him, he never said he’d negate the savings made in moving Petry in the process. It’s time to be realistic, the Canadians are in the evaluate the youth stage and keep money available for when said youth is ready to earn big bucks. Make no mistake, Kent Hughes may love his former clients, but he loves building a winner more and he knows his maths.

Maintenant que les Bruins de Boston et les Penguins de Pittsburgh sont éléminés des séries, tous les yeux se tournent vers les agents libres Patrice Bergeron et Kristopher Letang. Qu’est-ce que cela a à voir avec les Habs vous dites? Eh bien, les deux joueurs étaient des poulins de Kent Hughes qui est maintenant l’homme en charge du Tricolore et les médias aiment à nous faire croire que tous deux signeront avec la Sainte-Flanelle.

Soyons sérieux toutefois, même en parlant en premier lors du repêchage, les Canadiens ne passeront pas de bons derniers au classement à aspirants à la Coupe ou même participants aux séries (selon moi du moins). Pourquoi diable est-ce que Letang ou Bergeron voudraient venir à Montréal dans ces conditions ? Heureusement, Patrice Bergeron a coupé court aux rumeurs en disant qu’il ne savait pas s’il jouerait encore l’an prochain, mais que s’il le faisait, il ne s’imaginait pas le faire dans un autre uniforme que celui des Bruins. Je respecte cela, il a toujours été et sera toujours un Bruin de Boston.

Quant à Letang, les rumeurs en provenance de Pittsburgh laissent entendre que les Penguins auraient offerts à celui-ci et à Malkin des pactes de 3 ans pour 15 millions chacun et que les 2 joueurs auraient refusé l’offre. On ne peut pas les blâmer de vouloir faire sauter la banque une dernière fois avant d’accrocher leurs patins. Si cela est vrai et que Letang cherche à obtenir beaucoup d’argent, ça ne ferait aucun sens pour le CH de se mettre dans la file pour ses services. Les Canadiens ne seront pas des aspirants aux grands honneurs, ce ne serait pas logique de payer une fortune pour les services d’un vétéran défenseur. Après tout, tant David Savard que Joel Edmundson ont beaucoup de millage au compteur et peuvent servir de grands frères aux vertes recrues qui patrouilleront la ligne bleue du Tricolore la saison prochaine.

De plus, tant les fans que les médias devraient se rendre à l’évidence, ce ne sont pas tous les québécois qui veulent « revenir à la maison ». Daniel Brière a utilisé le CH comme arme de négociation pour faire monter les enchères jusqu’à ce qu’il ne lui reste pas grand-chose dans le réservoir, George Laraque a signé quand sa carrière était à toutes fins pratiques fini, Mathieu Perreault et Cedric Paquette n’ont pas vraiment eu d’impact cette saison, est-ce que j’ai vraiment besoin de continuer ? Ajoutez à celle le fait que Philip Danault a été très clair à l’effet qu’il est plus facile de jouer à LÀ qu’à Montréal lors de sa conférence de presse d’après saison et c’est évident, pour ces joueurs, la maison n’est pas le paradis.

Au risque de me répéter, les Canadiens ne seront pas des aspirants la saison prochaine. Le but présentement est de réduire la masse salariale. Même si Hughes a dit que s’il réussit à échanger Petry il tentera d’aller chercher un vétéran à la défense pour le remplacer, il n’a jamais dit que toutes les économies réalisées en échangeant celui-ci y passerait pour ce faire. C’est le temps d’être réaliste, le CH est au stade d’évaluer ses jeunes et de garder de l’argent de disponible pour le moment ou ceux-ci seront prêt à faire sauter la banque. Ne vous méprenez pas, Kent Hughes aime peut-être ses anciens clients, mais il aime encore plus bâtir une équipe gagnante et il connait ses maths.
Join the Discussion: » 233 Comments » Post New Comment
More from Karine Hains
» Wright Here Wright Now
» New Ambassadors for the Habs
» About the Sens...
» Pre-Draft Presser
» Rumor Has it