Wanna blog? Start your own hockey blog with My HockeyBuzz. Register for free today!
 

Most Memorable Habs Moment since 1993

November 27, 2020, 4:58 PM ET [69 Comments]
Karine Hains
Montreal Canadiens Blogger • RSSArchiveCONTACT
Follow me on Twitter by clicking the following link for all Habs updates!

The fact that the Canadiens haven’t won the Stanley Cup since 1993 is sad but what’s ever sadder is the fact that 2 out of the 4 most memorable moments as voted by fans since then are sad moments. After weeks of voting, the final four candidates for the most memorable moment since 1993 are: Saku Koivu’s successful battle against cancer, the Halak Spring, the Chara/Pacioretty incident and the Patrick Roy trade.

I hate being negative, but for me, there’s no contest there, there’s absolutely no doubt that out of those 4, the Patrick Roy trade is the most memorable. Why? Well, quite simply because that’s what had the biggest impact on the team’s future so it’s very hard to forget it.

Don’t get me wrong, I loved seeing Saku triumph over cancer and the ovation he received in his first game back against the Sens, like most people, when I watch it, I get goosebumps…But, the thing with being a Habs’ fan is that we’ve seen so many ovations that it’s hard for that one to be at the top of the list. To me, it will never beat the standing O Maurice Richard received when the old Forum was shut down. The adulation lasted for over 16 minutes and it brought tears to the Rocket’s eyes, best ovation ever in my book and that happened back in 1996.



As for the Halak Spring, it was quite something alright, it had been a while since the Canadiens had enjoyed a nice long playoff run but the fact that the magic didn’t last all the way to the Cup makes it less memorable. Had Halak been able to make it last and allowed the Canadiens to raise a 25th Cup, it would be a different story and not just for the purposes of this blog. Can you imagine if the Canadiens won Lord Stanley’s mug that year? Would they still have traded Halak in the Summer? Would they have let go of Carey Price? We’ll never know…

When it comes to hard moments to watch in hockey, we’ve got plenty to chose from. Clint Malarchuk getting his throat slit comes to mind, Trent McClearly getting hit in the throat by a shot does too and of course THAT incident between Chara and Pacioretty. I think like many Habs fans, when I saw that hit, I held my breath… The way Pacioretty collapsed on the ice and laid there motionless for a long time was quite frankly awful and worrying. Thankfully, there was no lasting damage, well, not to Pacioretty anyways, but ever since then, the Habs faithful never miss a chance to let Chara know how much they hate him. Although he did receive an ovation in Montreal for his 1500th game last November, 8 years after that hit on the former Hab. Since Pacioretty ended up being fine, I don’t think this can be called the most memorable moment since 1993.

I don’t think I’ll ever be able to forget the night of December 2, 1995 when Roy let in 9 goals before being pulled and telling team President Ronald Corey that he had played his last game in Montreal. Losing your team’s best player is bad enough but losing him in a so clearly one-sided trade is downright cruel. When Roy was shipped to Colorado, the Habs entered a very dark age and while there’s been some good moments since, it’s like they’ve never fully recovered. Sure, getting Carey Price at the 2005 draft was a step in the right direction, since then he’s overtaken every single Canadiens goaltender in wins with the team but he has yet to lead them to a championship and only by doing that will Habs fans be able to make their peace with what was the worst trade in team history and finally move on. There you have it, as sad as it is to say, the most memorable Habs’ moment since 1993 is when the Tricolore traded the heart of the franchise away.

On a much happier topic, if you live in Quebec, be sure to tune in to RDS this weekend as they’ll be broadcasting two games featuring Cole Caufield. Saturday at 20:00 ET and Sunday at 17:00 ET we’ll be able to see the Wisconsin Badgers take on Arizona State. So far this season, the Badgers have 4 wins, 2 losses and are on a 2-game winning streak. As for Caufield, he’s scored 4 goals and added 4 assists which is good for second place in the scoring race just behind his teammate Linus Weissbach who’s got 9 points. It will be nice to have some hockey to watch tomorrow night, am I right?



Le fait que le CH n’a pas remporté la Coupe Stanley depuis 1993 est déjà assez triste, mais c’est encore plus triste de constater que des 4 moments les plus mémorables votés par les fans depuis, seulement 2 sont positifs. Après des semaines de vote, les 4 candidats pour le titre de moment le plus mémorable depuis 1993 sont: la victoire de Saku Koivu sur le cancer, le printemps Halak, l’incident Chara-Pacioretty et l’échange de Patrick Roy.

Je n’aime pas être négative, mais pour moi, le choix s’impose, de ces 4 moments marquants, l’échange de Roy est le plus mémorable. Pourquoi? Eh bien tout simplement parce que c’est celui qui a eu le plus gros impact sur le futur de l’équipe ce qui le rend vraiment difficile à oublier.

Ne vous méprenez pas, j’ai adoré voir le triomphe de Saku sur le cancer et l’ovation qu’il a reçu à son retour au jeu contre les Sens, comme la plupart des gens, quand je revois ces images, j’ai des frissons… Mais, quand on est fan du CH, on a vu tellement d’ovations que c’est difficile pour celle-là de prendre la tête du palmarès. Personnellement, je trouve qu’elle ne peut pas battre l’ovation debout reçu par Maurice Richard lors de la fermeture du vieux Forum. La séance d’adulation a duré 16 minutes et les yeux du Rocket se sont remplis de larmes, pour moi, ça reste la plus belle ovation jamais donnée et c’est arrivé en 1996.



Quant au printemps Halak, oui c’était quelque chose, ça faisait un bout de temps que le CH n’avait pas eu un périple semblable en séries, mais le fait que la magie n’a pas durée assez longtemps pour aller chercher la Coupe rend le souvenir moins mémorable. Si Halak avait réussi à faire durer le plaisir et conduire le Bleu, Blanc, Rouge à sa 25e Coupe, ce serait different et probablement pas seulement pour les besoins de ce blogue. Imaginez si le CH avait été champion cette année-là, auraient-ils quand même échangé Halak? Est-ce qu’ils se seraient départi de Carey Price? Nous ne le saurons jamais…

Quand il est question de moments difficiles à regarder dans l’histoire du hockey, ce n’est pas le choix qui manque. La fois ou Clint Malarchuk s’est fait tranche la gorge vient à l’esprit, le lancer à la gorge reçu par Trent McLearly aussi et bien sûr CET incident entre Chara et Pacioretty. Je crois que comme plusieurs fans du CH, quand j’ai vu cette mise en échec, j’ai cessé de respirer. La façon dont Pacioretty s’est écrasé sur la surface glacée et est resté immobile pour de longs moments était tout simplement affreuse et inquiétante. Dieu merci, il n’y a pas eu de dommages permanent, en tous cas, pas pour Pacioretty. Quant à Chara, les fans du CH le huent sans cesse depuis et ne rate pas une occasion de lui faire sentir leur haine à son égard. Quoiqu’il a reçu une ovation à Montréal pour son 1500e match en carrière en novembre dernier, 8 ans après l’incident. Puisque Pacioretty s’en est bien tiré, je ne crois pas que cela mérite le titre de moment le plus mémorable depuis 1993.

Je ne crois pas que je pourrai un jour oublier la soirée du 2 décembre 1995 quand Roy a accordé 9 buts avant d’être finalement retire du match et de dire au président de l’équipe qu’il avait joué son dernier match à Montréal. Perdre le meilleur joueur de son équipe fait toujours mal, mais le perdre dans un échange à sens unique est tout simplement cruel. Quand Roy a été expédié au Colorado, le CH est entré dans une longue période sombre et bien qu’il ait connu de bons moments depuis, c’est comme s’il ne s’était jamais remis de la transaction. Bien sûr, repêcher Carey Price en 2005 était un pas dans la bonne direction, le regarder surpasser tous les autres gardiens du Tricolore pour le nombre de victoires avec l’équipe aussi, mais il ne leur a toujours pas ramené la Coupe. Je crois que la seule façon de laquelle les fans du Bleu, Blanc, Rouge seront en mesure de se remettre de cet échange est de remporter une autre Coupe Stanley, c’est seulement à ce moment-là qu’ils pourront finalement tourner la page.

Sur une note plus joyeuse, si vous vivez au Québec, assurez-vous de syntoniser RDS ce week-end puisqu’ils diffuseront deux matchs mettant en vedette Cole Caufield. Samedi à 20:00 heure de l’est et dimanche à 17:00 heure de l’est, nous pourrons voir les Badgers de l’université du Wisconsin croiser le fer avec Arizona State. À date cette saison, les Badgers ont 4 victoires, 2 défaites et ont remporté leurs deux derniers matchs. Quant à Caufield, il a une fiche de 4 buts, 4 passes ce qui lui confère le 2e rang dans la course au titre de meilleur pointeur, tout juste derrière son coéquipier Linus Weissbach qui a 9 points. Ce sera définitivement bien d’avoir du hockey à se mettre sous la dent demain soir non?

Join the Discussion: » 69 Comments » Post New Comment
More from Karine Hains
» Chris Who?
» According to Kypreos...
» The First Test
» Game On!
» The Die is Cast